FONCTIONNEMENT DE LA SOCIETE
    SA
       Les dirigeants
       Les associés
       Relations avec d'autres sociétés

  Pour évaluer efficacement tous les risques juridiques liés à vos contrats, vous pouvez utiliser le service de rédaction et de vérification de contrats mis en place par le cabinet Murielle-Isabelle CAHEN.

Puis-je faire partie du conseil d’administration ?
Oui, si :

  • Je suis actionnaire
  • Je n’ai pas plus de 70 ans et que le tiers du conseil n’a pas déjà plus de 70 ans (sauf stipulation contraire des statuts)
  • Je suis élu par l’assemblée générale des actionnaires
  • Je n’appartiens pas déjà à 5 conseils

Il convient de noter que le cumul des mandats d'administrateur est limité à 5 dans les SA sur le territoire français. Sont désormais pris en compte les mandats de représentant permanent. Les sièges dans les sociétés contrôlées non cotées ne sont pas pris en compte(cette dérogation ne bénéficie pas au président du conseil d'administration). Sont désormais pris en compte les mandats de représentant permanent. Ne sont pas pris en compte les sièges dans les sociétés contrôlées non cotées (cette dérogation ne bénéficie pas au président du conseil d'administration).

Je suis salarié : Puis-je devenir administrateur ?
Oui, si :

  • Le contrat de travail est bien effectif
  • Le contrat de travail est bien antérieur à la désignation au poste d’administrateur
  • Le tiers du conseil n’est pas déjà titulaire d’un contrat de travail

Quelles sommes peut percevoir un administrateur ?

  • Des jetons de présence : somme globale fixée annuellement par l’assemblée générale et répartie librement par le conseil
  • Des rémunérations pour mission exceptionnelle
  • Des remboursements de frais

Quelles sommes peut percevoir un président du conseil d’administration ?

  • Toutes les sommes que perçoit un administrateur
  • Une rémunération fixée par le conseil d’administration
  • Un complément de retraite voté par le conseil d’administration s’il est proportionné aux services rendus et n’est pas une charge excessive pour la société.

Peut on dissocier les fonctions de président du conseil d'administration et de directeur général?
OUi. De plus il est toujours la possibilité d'attribuer la direction générale au président du conseil d'administration . L'option avec ou sans dissociation est choisie par le conseil d'administration dans les conditions définies par les statuts.

Un dirigeant peut-il prévoir qu’une somme lui sera attribuée en cas de révocation ?
Non, une telle convention est interdite (de même que celle qui prévoie un préavis) sauf si la somme est modeste : tout est affaire d’appréciation.
En revanche, la clause prévoyant le rachat des actions par la société est licite si la somme correspond à leur valeur réelle (cassation, 1989).
Dans la pratique des SA, la révocation du PDG est décidée par le conseil d'administration. Le dirigeant perçoit en général une indemnité, fixée le plus souvent dans le cadre d'une transaction. Fréquemment, un PDG pourra réclamer en justice des dommages-intérêts lorsque sa mise à l'écart a été décidée dans des circonstances portant atteinte à son honorabilité.

Un président a pris une décision excédant ses pouvoirs - La société est-elle engagée ?
Trois hypothèses sont à envisager :

  • En cas de dépassement de limites de pouvoir prévues par la loi, la société n’est pas engagée
  • En cas de dépassement de l’objet social, la société est engagée sauf si le cocontractant ne pouvait pas ignorer que l’acte du dirigeant dépassait l’objet social
  • En cas de dépassement de limites fixées par les statuts, la société est engagée

Un dirigeant peut-il céder le fonds de commerce de la société ?
Non, il faut une décision de l’assemblée générale car cela revient à une dissolution de la société.

Un dirigeant peut-il emprunter à la société anonyme ?
Non, sauf si le dirigeant est une personne morale. L’interdiction vaut aussi pour les cautionnements ou les découverts en compte courant.

Un dirigeant peut-il conclure un contrat avec la SA ?
Oui à condition de respecter une procédure très contraignante :

  • Une autorisation préalable du conseil d’administration est exigée à peine de nullité.
  • Le commissaire aux comptes rédige un rapport sur le contrat.
  • La convention doit être approuvée par l’assemblée générale des associés sinon ses conséquences défavorables seront mises à la charge du dirigeant
Les opérations courantes conclues à des conditions normales n’ont pas à respecter cette procédure (mais attention aux abus !).

Cet article a été rédigé pour offrir des informations utiles, des conseils juridiques pour une utilisation personnelle, ou professionnelle.

Il est mis à jour régulièrement, dans la mesure du possible, les lois évoluant régulièrement. Le cabinet ne peut donc être responsable de toute péremption ou de toute erreur juridique dans les articles du site.

Mais chaque cas est unique. Si vous avez une question précise à poser au cabinet d’avocats, dont vous ne trouvez pas la réponse sur le site, vous pouvez nous téléphoner au 01 43 37 75 63.

| Conditions d'utilisation du site: IDDN | | Contacts | Plan d'accès | English version |
| C G V | Sommaire | Plan | recherche | Internet | Vie des sociétés | Vie quotidienne | Services en ligne | Votre question? |
Connexion sécurisé ssl 256
Nous joindre - Tel : 0143377563
Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.
Share Suivre: Facebook Avocat Paris Linkedin Avocat Paris Tumblr Avocat Paris Twitter Avocat Paris Google+ Avocat Paris App.net portage salarial RSS Valide!
Retour en haut